vendredi 15 juillet 2011

LA "CHOSE" RETROUVE L'ECRAN


On a à plusieurs reprises évoqué en ces pages le processus de création des monstres de la "préquelle" du film de science-fiction THE THING réalisé par John CARPENTER ( voir liens ci-dessous ). Le tournage de cette production s'attachant à relater les évènements antérieurs à l'histoire dépeinte dans le film initial est dorénavant achevé et une bande-annonce du film dont la sortie aux Etats-Unis est prévue pour octobre 2011 est visible sur le site officiel : http://www.thethingmovie.net/

Le monstre se révèle dans une nouvelle scène de dissection.

On va enfin savoir ce que se disaient les Norvégiens, même si la tournure des évènements ne semble pas difficile à entrevoir lorsqu'on a préalablement vu le film de CARPENTER. On croit déceler un rapide plan virtuel à l'occasion d'un morphing, qu'on espère isolé. La créature elle-même semble assez fortement insectoïde, comme l'avaient suggéré certains des concepts montrés précédemment, rappelant la dissection de STARSHIP TROOPERS et, parmi les métamorphes, ceux de téléfilms comme LE MONSTRE ÉVADÉ DE L'ESPACE ( SOMETHING IS OUT THERE ) - avec ses pattes affûtées, il n'est d'ailleurs pas sans ressemblance avec le "genre de gros cafard"(*) envisagé avant l'arrivée du créateur d'effets speciaux Rob BOTTIN sur le film de CARPENTER - mais au moins la rumeur émanant des concepteurs d'une forme humanoïde trouvée dans le bloc de glace parait-elle démentie. L'esthétique du film semble proche de celle de l'original, avec des décors rappelant ceux conçus par le défunt John LLOYD et une photographie se rapprochant de celle de Dean CUNDEY, même si on ne cessera de regretter que les producteurs n'aient pas, à la manière de Ridley SCOTT ayant à nouveau recruté H.R. GIGER pour la préquelle d'ALIEN, fait appel à John CARPENTER intéressé par le projet et au créateur des effets spéciaux Rob BOTTIN, lesquels, plutôt que de suivre le modèle original, se seraient incontestablement efforcés de renouveler le concept en lui faisant prendre des directions sans doute inattendues sous la forme d'une suite ( laquelle devait même selon le souhait du cinéaste permettre de retrouver Kurt RUSSELL et Keith DAVID, interprètes des deux personnages survivants à l'issue du film original ).

(* selon l'expression employée par Rob BOTTIN )

liens vers les anciens articles :


3 commentaires:

Thieu a dit…

Une des "Norvégiennes" s'appelle Kate... Ça commence mal. Quant aux effets spécieux je crains malheureusement un tout numérique.

Dr. Alien a dit…

Il me semble avoir lu, même s'il arrive parfois que des Norvégiennes portent ce prénom, il est vrai peu dépaysant, que son personnage était celui d'une chercheuse américaine ayant intégré la station norvégienne ( ce qui effectivement s'éloigne de la conception d'une équipe strictement masculine qu'avait souhaitée John CARPENTER, conformément à la nouvelle d'origine, quant il a hérité du projet, devenu un chef-d'oeuvre cinématographique ). La distribution comporte aussi un acteur afro-américain, au type peu scandinave. Il y' a effectivement des échanges internationaux au sein des équipes de chercheurs en poste aux pôles, mais il est permis de se demander si l'adjonction d'une femme et d'un homme de couleur au groupe de Norvégiens barbus attendus ( comme ceux aperçus fugitivement sur les documents trouvés dans le camp dévasté chez CARPENTER ) ne répond pas qu'au souhait d'avoir des interprètes plus largement représentatifs des spectateurs dans une perspective commerciale. Des effets spéciaux traditionnels ont été réalisés, mais il est effectivement à craindre, autre concession à l'air du temps, que ceux-ci soient retouchés numériquement, comme c'est le cas depuis des années, quand ils ne sont pas tout simplement totalement coupés au montage au profit d'une animation virtuelle bien attristante, comme dans PHANTOMS )- ce qui en ferait effectivement bien des effets "spécieux". Vous aviez raison, je crois qu'il y'aura lieu prochainement d'aborder de nouveau sous un angle un peu spécifique la question de l'imagerie numérique.

Dr. Alien a dit…

Les nouvelles récentes d'outre-Atlantique semblent confirmer vos craintes et ma circonspection...